Navigation – Plan du site
Dossier : l'animal, enjeu de la recherche
Débats et controverses

Réponse au commentaire de Michel Morange sur l’article d’Ivan Brissaud

Log periodicity and scientific research: analyzing two historical examples
Laurent Nottale
p. 83-87

Résumés

Dans le cadre de la Théorie de la relativité d’échelle (TRE) proposée par L. Nottale, nous avons étudié un certain nombre d’évolutions appartenant à différents domaines de l’activité humaine (musique, art, économie, ski, guerres…). Nous présentons ici deux analyses relevant de l’histoire des sciences. Le but est de vérifier que ces deux travaux sont parfaitement cohérents avec les autres études que nous avons menées et, surtout, avec les résultats de L. Nottale, J. Chaline et P. Grou dans des disciplines fort diverses. En conclusion toutes les évolutions visitées confirment un accord parfait avec un comportement log-périodique.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

Venons-en aux critiques du commentateur

Aperçu du texte

L’auteur du commentaire à l’article d’Ivan Brissaud attribue les modèles d’évolution log-périodiques à la Théorie de la relativité d’échelle. Il n’en est rien, même si le fait que les échelles ne puissent être définies que de manière relative permet d’obtenir de telles lois de manière très générale.

Ces modèles ont été introduits par Didier Sornette et ses collaborateurs (1) en tant que simple manifestation d’une invariance d’échelle discrète, et appliquées par eux avec succès à un grand nombre de systèmes différents, dont les tremblements de terre ou les krachs boursiers (2).

Le caractère relatif des échelles implique que seul un rapport d’intervalle (de temps ou d’espace) peut être défini, et non pas un intervalle en soi. Ceci se traduit de manière triviale par la nécessité de rapporter ces intervalles à des unités. Mais ceci implique également que, si l’on considère une séquence d’événements séparés par des intervalles de temps Tk, ces intervalles n’ont pas de sens intrinsèque, se...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Nottale, « Réponse au commentaire de Michel Morange sur l’article d’Ivan Brissaud », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°1 | 2015, 83-87.

Référence électronique

Laurent Nottale, « Réponse au commentaire de Michel Morange sur l’article d’Ivan Brissaud », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°1 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 26 mai 2017. URL : http://hrc.revues.org/1034 ; DOI : 10.4000/hrc.1034

Haut de page

Auteur

Laurent Nottale

Laurent Nottale est directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur d’une nouvelle Théorie de la relativité, appliquée aux changements d’échelle. Cette théorie a été développée dans le cadre d’un espace-temps fractal et non-différentiable, et a trouvé des applications dans plusieurs sciences. 

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org