Navigation – Plan du site
Dossier : l'animal, enjeu de la recherche
Hommage

Hommage à Jean-Louis Crémieux-Brilhac

Tribute to Jean-Louis Crémieux-Brilhac
Denis Guthleben
p. 88

Texte intégral

1Jean-Louis Crémieux-Brilhac s’est éteint à Paris le mercredi 8 avril 2015, à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans. Depuis lors, plusieurs personnalités ont rendu hommage au résistant, au serviteur de l’État, à l’historien, à « ce grand homme qui a épousé le siècle », ainsi que l’a rappelé le président de la République. Voix de la France libre, cofondateur et premier directeur de la Documentation française, conseiller d’État, mais aussi auteur de plusieurs ouvrages de référence sur l’histoire de la seconde guerre mondiale – parmi lesquels Les Français de l’an Quarante et La France libre –, Jean-Louis Crémieux-Brilhac a été tout à la fois un acteur de premier plan, un témoin privilégié et un chercheur clairvoyant. Il a ainsi laissé une empreinte profonde sur le siècle écoulé.

2Plus modestement, mais avec la même sincérité et la plus vive émotion, le Comité pour l’histoire du CNRS tient à lui rendre hommage dans les pages de sa revue. Jean-Louis Crémieux-Brilhac était ardemment attaché à la recherche française : organisateur du colloque de Caen en 1956 aux côtés de Pierre Mendès France, il avait longtemps animé le Mouvement pour l’expansion de la recherche scientifique, et soutenu l’action dans ce domaine du général de Gaulle – l’homme du 18 juin qu’il avait côtoyé à Londres. En 2004 encore, avec Pierre Piganiol, le premier délégué général à la recherche scientifique et technique nommé en 1958, il avait repris la plume pour souligner, dans les pages du Monde, la nécessité d’un « sursaut » en faveur de la recherche : « Il n’est que temps, avait-il indiqué. La page du XXe siècle est tournée. Retenons-en les leçons ».

3À ce titre, et à plusieurs reprises, nous avons eu avec Michel Blay l’honneur et l’immense plaisir de croiser la route de Jean-Louis Crémieux-Brilhac. Il avait accepté de relire, avec un œil aiguisé, L’histoire du CNRS, ne ménageant ni ses conseils avisés, ni ses critiques sur les épisodes qu’il connaissait le mieux pour les avoir vécus. À notre invitation, il avait également donné une conférence au siège du CNRS, le 14 janvier 2011, pour évoquer, devant une salle comble et littéralement pendue à ses lèvres, « Le gouvernement de la recherche, de Pierre Mendès France à Charles de Gaulle ». Le 22 novembre 2012, enfin, il s’était prêté au jeu de la Wikiradio du CNRS, en même temps que l’ancien directeur général de l’Établissement Pierre Papon, à l’occasion d’une émission que nous avions conçue et préparée sur « Les assises de la recherche au fil du temps ».

4Mais Jean-Louis Crémieux Brilhac ne nous a pas seulement légué des paroles pénétrantes et engagées : en 2012, nous avons également eu le remarquable privilège de publier, dans l’une de nos collections, son ouvrage La politique scientifique de Pierre Mendès France. Une ambition républicaine. Rappelant que « pendant vingt-cinq ans, la recherche scientifique a prospéré en France sur la double lancée de la mobilisation intellectuelle suscitée par Mendès France, du volontarisme créateur et des investissements de la décennie gaullienne », il y encourageait notre pays à une nouvelle « prise de conscience nationale » en faveur de la recherche. Y aurait-il plus bel hommage à lui rendre aujourd’hui, au moment où nous pleurons sa disparition, que de montrer que nous l’avons entendu ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Guthleben, « Hommage à Jean-Louis Crémieux-Brilhac », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°1 | 2015, 88.

Référence électronique

Denis Guthleben, « Hommage à Jean-Louis Crémieux-Brilhac », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°1 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 26 mai 2017. URL : http://hrc.revues.org/1037 ; DOI : 10.4000/hrc.1037

Haut de page

Auteur

Denis Guthleben

Denis Guthleben est rédacteur en chef de la revue Histoire de la recherche contemporaine et attaché scientifique au Comité pour l’histoire du CNRS.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org