Navigation – Plan du site
Dossier : La recherche scientifique : objet d'étude et enjeu social
Varia

Témoignage : l’informatique dans l’enseignement et au CNRS au début des années soixante-dix

Wladimir Mercouroff évoque la mise en place, dans les années 1970, de l’enseignement de l’informatique dans l’enseignement secondaire ; les nouvelles formations spécialisées telles que les Miage dans l’enseignement supérieur ; le développement de la recherche en informatique au CNRS et dans les universités ainsi que les équipements associés.
An account of information technology in teaching and at the CNRS at the start of the 1970’s
Wladimir Mercouroff
p. 180-185

Résumés

Physicien à Orsay, Wladimir Mercouroff a été nommé chargé de mission à l’informatique au ministère de l’Éducation nationale (1970-1974) et directeur scientifique au CNRS (1971-1975), responsable notamment du développement de l’informatique. Il a ensuite enseigné cette discipline à Orsay, avant de revenir au CNRS comme directeur des relations extérieures (1979-1982), puis d’administrer la fondation de l’École normale supérieure.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

La Mission à l’informatique au ministère de l’Éducation nationale
Le cadre réglementaire 
Initiation, formation, spécialisation
L’Enseignement assisté par ordinateur (EAO)
L’informatique dans l’enseignement secondaire
L’enseignement de l’informatique dans le supérieur
La politique des matériels informatiques
Les centres de calcul interuniversitaires
L’informatique au CNRS
Épilogue

Aperçu du texte

Dans les années 1950-1960, il était facile pour un jeune normalien agrégé de physique de préparer une thèse comme chercheur au CNRS ou comme assistant dans l’enseignement supérieur. Je suis donc entré en 1958, comme attaché de recherche en physique des solides sous la direction de Pierre Aigrain, dans le Laboratoire de physique de l’École normale supérieure dirigé par Yves Rocard. Cependant, au bout de quelques mois, Rocard m’a convaincu de devenir maître-assistant à l’École.

Devenu professeur à Orsay, j’ai été appelé, en 1968, à la Direction des enseignements supérieurs comme conseiller technique pour animer le Bureau de la recherche. J’ai ainsi assisté à la création, en 1967, de l’INAG, Institut d’astronomie et de géophysique (ancêtre de l’INSU, Institut national des sciences de l’univers) et, en 1971, de l’IN2P3, Institut national de physique nucléaire et de physique des particules, tous deux destinés à gérer, au CNRS, les moyens lourds de ces disciplines à l’abri des désordres d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wladimir Mercouroff, « Témoignage : l’informatique dans l’enseignement et au CNRS au début des années soixante-dix », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°2 | 2015, 180-185.

Référence électronique

Wladimir Mercouroff, « Témoignage : l’informatique dans l’enseignement et au CNRS au début des années soixante-dix », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°2 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://hrc.revues.org/1154 ; DOI : 10.4000/hrc.1154

Haut de page

Auteur

Wladimir Mercouroff

Physicien et chercheur émérite au CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org