Navigation – Plan du site
Dossier : La recherche scientifique : objet d'étude et enjeu social
Varia

Histoire de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage (SHESL)

Cet article présente l’histoire de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage qui, depuis sa création en 1978, joue un rôle important dans l’institutionnalisation de l’histoire des sciences du langage : jouissant d’un rayonnement international, elle est reconnue à la fois dans le domaine des études linguistiques et dans celui de l’histoire des sciences.
History and epistemology of the sciences of language (SHESL)
Jacqueline Léon, Bernard Colombat et Élisabeth Lazcano
p. 186-194

Résumés

Créée en 1978, la Société d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences du Langage (SHESL) est la première société savante du domaine et a joué un rôle central dans son institutionnalisation par la création d’une revue, l’organisation de colloques, notamment d’un colloque international régulier en association avec les autres sociétés savantes. Elle a été à l’origine de la création d’une unité de recherche CNRS (implantée à l’université Paris 7). Elle a contribué à donner une orientation résolument épistémologique à l’histoire des sciences du langage. L’article retrace les conditions de son émergence et les étapes de son développement.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Contexte de création et préhistoire de la SHESL
Les objectifs de la SHESL
Les quatre pôles d’un dispositif pour l’histoire et l’épistémologie des sciences du langage
• La pérennité de la société savante : ses statuts
L’adossement institutionnel à une équipe de recherche CNRS
La revue Histoire Epistémologie Langage (HEL)
Des colloques internationaux réguliers :
La visibilité internationale
Enseignement et diffusion
Conclusion

Aperçu du texte

La SHESL (Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage) est créée le 28 janvier 1978, comme association du type loi de 1901. Jean-Claude Chevalier en est le président et Sylvain Auroux le secrétaire (voir encadré pour les bureaux successifs de la SHESL). Elle se dote d’emblée d’un Bulletin (1er numéro, juin 1978 – dernier numéro, n° 43 1999) paraissant deux fois par an et, huit ans plus tard, d’un annuaire de ses membres. La revue Histoire Épistémologie Langage est créée en 1979. J.-C. Chevalier est le directeur de la publication, les secrétaires de rédaction seront Sylvain Auroux, Anne Nicolas et Charles Porset, ce dernier étant chargé spécialement du répertoire bibiographique. Une publication associée, Archives et Documents, consacrée à des documents de travail, des articles en gestation et des textes d’archives, paraît de 1981 à 1995 (première série, huit numéros, parus de 1981 à 1988 ; deuxième série, douze numéros parus de décembre 1989 à décembre 1995).

Contex...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jacqueline Léon, Bernard Colombat et Élisabeth Lazcano, « Histoire de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage (SHESL) », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°2 | 2015, 186-194.

Référence électronique

Jacqueline Léon, Bernard Colombat et Élisabeth Lazcano, « Histoire de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage (SHESL) », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°2 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 28 avril 2017. URL : http://hrc.revues.org/1164 ; DOI : 10.4000/hrc.1164

Haut de page

Auteurs

Jacqueline Léon

Directrice de recherche émérite au CNRS. Elle a été secrétaire générale de la SHESL (2000-2004) dont elle est actuellement la présidente. Depuis 1992 au laboratoire HTL, elle mène des recherches en histoire des sciences du langage contemporaine : histoire de l’automatisation des sciences du langage, du structuralisme, des linguistiques britanniques et américaines.

Bernard Colombat

Professeur d’histoire des théories linguistiques à l’Université Paris Diderot. Il a été trésorier adjoint de la SHESL de 1988 à 1994, président de 1994 à 1996, vice-président de 2008 à 2014. Ses recherches portent sur l’histoire des grammaires latines et le transfert du modèle latin à la tradition grammaticale française. Il s’est intéressé notamment au développement des parties du discours, à l’histoire des concepts (figure de construction, transitivité) et du métalangage grammatical.

Élisabeth Lazcano

Documentaliste au CNRS, spécialisée en sciences du langage. Elle participe aux activités du laboratoire d’histoire des théories linguistiques depuis 1994.

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org