Navigation – Plan du site
Dossier : Hubert Curien, une vie pour la recherche

Hubert Curien, physicien et professeur

Les années passées comme enseignant-chercheur ont permis à Hubert Curien de révéler ses éminentes qualités de pédagogue et de diplomate qu’il a mises à profit dans les hautes fonctions qu’il a exercées avec succès au service de la recherche scientifique, au CNRS, à la DGRST, au Cnes, à l’ESA, au Cern, et comme ministre de la Recherche.
Hubert Curien, physicist and teacher
André Authier
p. 108-115

Résumés

Les étapes successives de la carrière du grand serviteur de l’État qu’était Hubert Curien sont rappelées en détaillant plus particulièrement la première, qui va de sa jeunesse vosgienne à sa nomination comme directeur scientifique au CNRS en 1966. Résistance, École normale supérieure, thèse préparée sous la direction de J. Laval au Laboratoire de minéralogie-cristallographie de la Sorbonne et soutenue en 1951, assistant, puis professeur d’université. Ses principaux travaux de recherche en physique et en cristallographie sont évoqués. Des encarts précisent les souvenirs qu’il a laissés comme chercheur et président du Conseil de l’université de technologie de Compiègne.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

Hubert Curien est décédé brutalement le 6 février 2005 dans sa maison de campagne à Loury, dans le Loiret. Il était né le 30 octobre 1924, à Cornimont, dans cette région verdoyante des hautes-Vosges, pays de prairies, de lacs et de forêts. Son père, Robert Curien, était receveur municipal et sa mère, Berthe Girot, directrice d’école. Dès l’enfance, ce fut un élève brillant. Reçu premier du canton au certificat d’études, il poursuivit ses études au lycée d’Épinal et au collège de Remiremont où son professeur de physique lui donna le goût des sciences, puis au lycée Saint-Louis à Paris. Pendant l’été 1944, il s’engagea dans la Résistance et rejoignit le maquis de la Piquante-Pierre, sous les ordres du capitaine Blaise. Il participa à de durs combats en septembre qui lui valurent d’être décoré de la Médaille militaire pour bravoure en action. Il en parlait peu, mais a été fortement influencé par cette période marquante de sa vie, et son engagement caractérise sa manière d’être. De reto...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Authier, « Hubert Curien, physicien et professeur », Histoire de la recherche contemporaine, Tome V-N°2 | 2016, 108-115.

Référence électronique

André Authier, « Hubert Curien, physicien et professeur », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome V-N°2 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 27 février 2017. URL : http://hrc.revues.org/1306 ; DOI : 10.4000/hrc.1306

Haut de page

Auteur

André Authier

André Authier, né le 17 juin 1932, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de sciences physiques, docteur es-sciences, professeur émérite à l’université Pierre et Marie Curie. Membre de l’Académie des sciences d‘Allemagne (Leopoldina), ancien président de l’Union internationale de cristallographie.

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org