Navigation – Plan du site
Dossier : Hubert Curien, une vie pour la recherche

Hubert Curien, directeur(s) du CNRS

Hubert Curien a occupé les fonctions de directeur de la physique puis de directeur général du CNRS au tournant des années soixante et soixante-dix. Mise en place des laboratoires associés, des instituts nationaux et des actions thématiques programmées, nouvelles collaborations internationales… les défis n’ont pas manqué au cours de cette période charnière de l’histoire du Centre et, plus largement, de la recherche française.
Hubert Curien as a director at the CNRS
Denis Guthleben
p. 116-123

Résumés

Entre 1966 et 1973, Hubert Curien a exercé successivement les fonctions de directeur scientifique pour la physique puis de directeur général du Centre national de la recherche scientifique. Ces sept années passées à la tête de l’établissement apparaissent autant formatrices que révélatrices des qualités qu’il montrera par la suite, de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique dans les années soixante-dix au ministère de la Recherche dans les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Hubert Curien, directeur scientifique pour la physique au CNRS
Un « homme de terrain »
De la direction scientifique à la direction générale
Le CNRS, formateur ou révélateur ?

Aperçu du texte

La période pendant laquelle Hubert Curien exerce la direction générale du CNRS, de 1969 à 1973, n’est pas la mieux connue de l’histoire de l’Établissement. Elle semble en effet s’inscrire dans un intermède, à la charnière de deux années de réformes capitales pour le Centre : 1966, d’une part, un jalon qui voit, parmi bien d’autres évolutions, la création des « laboratoires associés » ; et 1975, d’autre part, un tournant majeur dans plusieurs domaines, dont ceux de l’interdisciplinarité. Ainsi cette dernière année voit-elle l’inauguration des « programmes interdisciplinaires de recherche » –, des « sciences de transfert » – avec la constitution, au CNRS, du secteur des sciences physiques pour l’ingénieur – et des relations avec l’industrie – avec la signature d’un accord-cadre, le premier du genre, entre l’organisme et le groupe Rhône-Poulenc.

Par ailleurs, les fonctions occupées ultérieurement par Hubert Curien, jusqu’au ministère de la Recherche, participent de cette éclipse. À rai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Guthleben, « Hubert Curien, directeur(s) du CNRS », Histoire de la recherche contemporaine, Tome V-N°2 | 2016, 116-123.

Référence électronique

Denis Guthleben, « Hubert Curien, directeur(s) du CNRS », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome V-N°2 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 23 mars 2017. URL : http://hrc.revues.org/1316 ; DOI : 10.4000/hrc.1316

Haut de page

Auteur

Denis Guthleben

Denis Guthleben, attaché scientifique au Comité pour l’histoire du CNRS et rédacteur en chef de la revue Histoire de la recherche contemporaine.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org