Navegación – Mapa del sitio
Dossier : Hubert Curien, une vie pour la recherche
Varia

Lascaux II: où l'art rencontre la science

Conversations avec Monique Peytral et Bernard Augst autour de la réalisation de la réplique de la grotte de Lascaux, projet qui a mobilisé chercheurs, peintres et sculpteurs pendant plus de dix ans.
Lascaux II: where art meets science
Luc Heintze, Monique Peytral y Bernard Augst
p. 182-192

Resúmenes

Monique Peytral, peintre, et Bernard Augst, sculpteur, nous invitent à un cheminement à la confluence de l’art et de la science dont a émergé la réplique de la grotte de Lascaux. Onze années de recherches et d’investissement personnel, avec l’appui des techniques les plus avancées de l’époque, dont l’unique objectif est de restituer et transmettre aux générations futures un patrimoine culturel et artistique d’exception.

Inicio de página

Extracto

El texto completo de este documento se publicará en línea en diciembre 2018.

Plano

Mise en place du projet et premiers travaux :
Le grand échafaudage du projet : la construction de la grotte
La réalisation des fresques : quand pierres et peintures s’épousent sur les parois
La dernière ligne droite avant l’ouverture au public
Conclusion :

Vista previa

Monique Peytral est une passeuse, artiste peintre qui lance des ponts entre art et science, entre prose et poésie. Elle a voué son existence à ses passions : la peinture, la nature, l’amour du beau, la transmission surtout. Elle nous conte l’histoire d’une rencontre avec nos ancêtres, avec l’aventure de l’humanité, avec une grotte dont elle va tomber éperdument amoureuse… au point d’y consacrer plus de dix années de sa vie. Elle est, un jour, entrée à Lascaux. Dans la pénombre complice, elle a découvert des fresques qui l’ont tant fascinée qu’elle a laissé en plan tous ses autres projets. Vouée à cette grande et belle cause de sauver ces merveilles, dévouée à la mission de les transmettre aux générations futures, elle a fait fi des crédits qui lui ont, un temps, été coupés. Opiniâtre dans sa réalisation, elle a mené à bien, avec son équipe et contre vents et marées, le défi qui lui avait été lancé : reproduire, à l’identique, cette « chapelle Sixtine » de l’art pariétal.

J’ai eu la ...

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia en papel

Luc Heintze, Monique Peytral y Bernard Augst, « Lascaux II: où l'art rencontre la science », Histoire de la recherche contemporaine, Tome V-N°2 | 2016, 182-192.

Referencia electrónica

Luc Heintze, Monique Peytral y Bernard Augst, « Lascaux II: où l'art rencontre la science », Histoire de la recherche contemporaine [En línea], Tome V-N°2 | 2016, Publicado el 15 diciembre 2018, consultado el 23 septiembre 2017. URL : http://hrc.revues.org/1389 ; DOI : 10.4000/hrc.1389

Inicio de página

Autores

Luc Heintze

Secrétaire de rédaction d’Histoire de la recherche contemporaine

Artículos del mismo autor

Monique Peytral

Beaux-arts supérieurs de Nice en peinture, puis Beaux-arts supérieurs à Paris en art mural. À partir de 1958 diverses expositions avec le groupe des arts plastiques de la Côte-d’Azur et le critique d’art Jacques Lepage. Salons internationaux Jeune peinture et Comparaison. Puis exposition à la galerie Solstice à Paris. Réalisations murales pour l’architecte Jean-Jacques Sernié et l’architecte d’intérieur Jean Claude Rachline. Ces réalisations l’amèneront à la réalisation de la grotte Lascaux II entre 1971 et 1983. À partir de 1984 reprise de sa création et des expositions et salons en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Allemagne ainsi qu’à Singapour et New York. En 1989, réalisation de fresques sur les Départements scientifiques du CNRS en seize grands panneaux de 1m50 par 1m10. 2011 : Monique Peytral est faite chevalier des arts et lettres par Frédéric Mitterrand pour la réalisation des fresques de Lascaux II. 2013 film de Constance Ryder « Peindre Lascaux, peindre la vie ». Fin 2013 installation au Pays basque et en 2016 rétrospective à Montignac.

Bernard Augst

De 1953 à 1958, diplômé de l’École des Beaux-arts de Rouen, section sculpture. Puis Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Louis Leygue. Création d’une soixantaine de pièces (vases, animaux, bas-reliefs et figurines) pour les cristalleries de Baccarat de 1961 à 2000. Réalisations pour les médailles et monnaies de Paris. Hôtel de ville de Libreville au Gabon en 1964. Lascaux II de 1971 à 1973, étude du projet et réalisation d’un premier tronçon de six mètres du diverticule axial. Travail avec l’équipe pour la réalisation de 1971 à 1983. Travail pour les Monuments historiques (Louvre, Élysée…) de 1965 à 2000. Commandes d’État pour des collèges d’enseignement secondaire. Exposition au ministère de l’Économie et des Finances en 1996. Expositions personnelles à Paris et expositions collectives (salon d’automne 1980 et 1982). Villes et mégapoles avec le CNRS en 1997.

Inicio de página

Derechos de autor

© Comité pour l’histoire du CNRS

Inicio de página
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org