Navigation – Plan du site
Dossier : Hubert Curien, une vie pour la recherche
Analyses d'ouvrages

Bernard Cagnac, Alfred Kastler

Michel Blay
p. 76
Référence(s) :

Bernard Cagnac, Alfred Kastler, Paris, Editions Rue d’Ulm, 2013, 76 p.

ISBN-978-2-7288-0485-6

Texte intégral

1Quelques lignes de la préface de cet ouvrage rédigée par Claude Cohen-Tannoudji permettent d’en saisir le contenu, la portée et la signification. Je me permets de les rappeler : « La lecture de cet ouvrage (…) donne un modèle à suivre, fondé, non sur le clinquant et le médiatique, mais sur la passion de comprendre, d’imaginer, de transmettre ce que l’on a compris aux jeunes générations, sur la générosité et l’ouverture au monde dans lequel nous vivons ».

2Le « modèle à suivre », tant dans sa vie scientifique que dans celle, militante et sociale au sens le plus digne du terme – celui de l’engagement humaniste- c’est précisément celui que brosse d’Alfred Kastler, avec force et clarté, Bernard Cagnac. Un livre très riche, car, tout en retraçant l’œuvre d’Alfred Kastler, Bernard Cagnac ne manque pas, avec beaucoup de pédagogie et un sens certain de la vulgarisation, de situer, en particulier, le fameux « pompage optique » dans sa genèse et ses enjeux théoriques. On suit la démarche inventive de Kastler de l’étude des moments cinétiques à la rédaction de sa thèse d’État en passant aussi par les échanges amicaux et fructueux avec Jean Brossel.

3C’est ainsi que le laboratoire de spectroscopie hertzienne, après quarante-trois ans d’existence, a pu devenir, en 1994, sur l’impulsion de son directeur du moment, Jacques Dupont-Roc le laboratoire Kastler Brossel, le LKB.

4Dans la vie d’Alfred Kastler il y a donc eu le « pompage optique » et le prix Nobel de physique en 1966, mais il y a eu aussi beaucoup d’autres choses : ce que j’ai dénommé précédemment la vie militante et sociale. Il s’agit d’un engagement sans faille pour les savants persécutés, pour la paix dans le monde et l’opposition au développement de l’arme nucléaire, mais aussi pour la démocratie, les droits de l’homme et l’Europe ;

5L’historien des sciences que je suis note aussi l’intérêt d’Alfred Kastler pour ce domaine comme en portent témoignage plusieurs conférences et articles rassemblés en annexe de cet ouvrage. On signale également, pour ceux qui souhaitent se plonger plus avant dans l’œuvre d’Alfred Kastler, les deux volumes, Œuvres complètes, publiés aux Éditions du CNRS en 1988.

6Ce livre, parce qu’il brosse avec soin et compétence le portrait d’un savant, mais aussi celui d’un homme qui incarne une certaine façon de faire de la science dans la liberté et l’imagination (ce qui est moins à la mode de nos jours), tout en s’engageant dans la vie intellectuelle et sociale, devrait être lu par chacun et en particulier dans le monde scientifique d’aujourd’hui.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Blay, « Bernard Cagnac, Alfred Kastler », Histoire de la recherche contemporaine, Tome V-N°2 | 2016, 76.

Référence électronique

Michel Blay, « Bernard Cagnac, Alfred Kastler », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome V-N°2 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2016, consulté le 27 février 2017. URL : http://hrc.revues.org/1411

Haut de page

Auteur

Michel Blay

Président du Comité pour l’histoire du CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org