Navigation – Plan du site
Dossier : l'animal, enjeu de la recherche

Modèles animaux et progrès des connaissances en pharmacologie cérébrale

Les modèles animaux ont permis de mieux comprendre les maladies cérébrales et de développer certains médicaments. Ils restent aujourd’hui indispensables mais possèdent leurs limites en pathologie humaine.
Animal models and progress of knowledge in cerebral pharmacology
Jean-Claude Dupont
p. 23-25

Résumés

La pharmacologie expérimentale s’est fondée dans le domaine cérébral sur la sélection progressive de modèles animaux. L’article suit cette évolution depuis les années cinquante jusqu’à l’apparition des animaux transgéniques, s’attachant à quelques exemples issus de la recherche de laboratoire sur les maladies neurologiques et dégénératives et à l’étude des troubles neuropsychiatriques. Quelques difficultés liées à cet emploi de l’animal, notamment celle d’établir des liens avec la clinique humaine, sont abordées.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

Modèles animaux des maladies neurologiques et dégénératives
Modèles animaux des troubles neuropsychiatriques

Aperçu du texte

Modèles animaux des maladies neurologiques et dégénératives

Si l’idée d’expérimenter des substances sur l’animal remonte à l’Antiquité, c’est depuis la dernière guerre que les progrès des connaissances en pharmacologie cérébrale sont devenus étroitement liés au choix raisonné et à la fabrique de modèles animaux. En ce qui concerne les maladies dégénératives, ils existent depuis la fin des années cinquante, lorsque la réserpine est utilisée par Arvid Carlsson (1957), pour créer une déplétion en dopamine et générer des symptômes parkinsoniens. Au cours des décades suivantes, les modèles animaux ont été utilisés pour leur injecter des toxines de manière à créer des lésions dans des régions spécifiques afin de reproduire différentes maladies neurologiques ; pour sélectionner génétiquement des animaux présentant des mutations spontanées, ou pour observer la survenue naturelle de la maladie chez certaines espèces. Ces modèles ont permis d’élucider les bases neuroanatomiques et fonctionnell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Dupont, « Modèles animaux et progrès des connaissances en pharmacologie cérébrale », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°1 | 2015, 23-25.

Référence électronique

Jean-Claude Dupont, « Modèles animaux et progrès des connaissances en pharmacologie cérébrale », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°1 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 26 mai 2017. URL : http://hrc.revues.org/918 ; DOI : 10.4000/hrc.918

Haut de page

Auteur

Jean-Claude Dupont

Jean-Claude Dupont est professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université de Picardie Jules Verne. Ses recherches concernent notamment l’histoire des neurosciences et de la pharmacologie. Dans ce dernier domaine, il a récemment publié L’invention du médicament (Hermann, Paris, 2013).

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org