Navigation – Plan du site
Dossier : l'animal, enjeu de la recherche

Ce demi-siècle d’éthologie

Ce demi-siècle a vu l’éclosion d’ensembles théoriques et conceptuels qui ont permis de repenser la vie de relation des animaux. Cet article retrace l’histoire de ces idées et travaux qui constituent une inépuisable source de débats sur l’animalité.
This half a century of ethology
Michel Kreutzer
p. 26-43

Résumés

L’éthologie, au-delà du strict domaine de l’étude du comportement, s’étend aujourd’hui aux travaux sur la cognition, les émotions et les affects. Durant les cinquante dernières années, des approches aussi abondantes que variées ont ainsi permis d’aborder le déterminisme de la vie de relation des animaux. Cette histoire a été émaillée par maintes controverses sur les continuités et discontinuités entre l’homme et l’animal. La conception toute récente d’un animal hédonique permet de reconsidérer la vie subjective des animaux.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

L’animal, un miroir pour l’humain
Une rengaine chahutée par un air nouveau
Le behaviorisme un refrain encore fredonné
L’objectivisme gagne le chœur des chercheurs
Premières fausses notes
Nécessité d’une synthèse
Résolution de deux paradoxes darwiniens
Naissance de la sociobiologie et de la sélection de parentèle
Les noces de l’évolution et de l’économie
De l’animal social et cognitif à l’être hédonique
Famille, tradition et sociabilité chez les primates
La cognition animale 
L’animal hédonique
Perspectives
Remerciements 

Aperçu du texte

L’animal, un miroir pour l’humain

L’éthologie voit s’affronter depuis cinquante ans des théories scientifiques aussi bien que les convictions et les idéologies implicites des chercheurs. L’animal est en effet une source inépuisable de débats depuis que l’on considère, avec Darwin, que tous les êtres vivants, y compris l’homme, appartiennent à l’ordre de la nature. Cependant, nombre d’études académiques placent l’homme et l’animal dans des champs disciplinaires nettement séparés : d’un côté, les sciences humaines et sociales, de l’autre, les sciences de la nature ; l’homme et la culture d’une part, l’animal et la nature de l’autre.

Mais en fait, lorsqu’elle ne s’intéresse qu’à l’animal, la situation académique de l’éthologie n’est pas plus paisible pour autant. Ainsi, les rôles respectifs de l’inné et de l’acquis, des gènes et de l’environnement dans le déterminisme des performances comportementales et des compétences cognitives, sont des thèmes de discussion récurrents. De plus, l’ani...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Kreutzer, « Ce demi-siècle d’éthologie », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°1 | 2015, 26-43.

Référence électronique

Michel Kreutzer, « Ce demi-siècle d’éthologie », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°1 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 25 mai 2017. URL : http://hrc.revues.org/941 ; DOI : 10.4000/hrc.941

Haut de page

Auteur

Michel Kreutzer

L’auteur travaille sur les oiseaux chanteurs. Ses recherches sur la préférence des femelles pour certaines performances vocales des mâles permettent de tester la théorie darwinienne de la sélection sexuelle. Il a notamment démontré que les femelles sont stimulées pour copuler à l’écoute des séquences les plus difficiles à chanter.

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org