Navigation – Plan du site
Dossier : l'animal, enjeu de la recherche

Les trois âges de l’éthique animale.

L’éthique animale en France après la seconde guerre mondiale reste en grande partie à écrire. Nous tentons dans cet article de formuler les grandes lignes qui la caractérisent pour en distinguer trois grandes époques : la première correspond à la réception de l’éthique animale anglophone dont les plus importants ouvrages ont tardé à être reçus en France comme il aurait été souhaitable. La deuxième est celle de la découverte de ce qu’on appelle les « Cultural Studies », nouveau domaine de connaissance bien représenté par la philosophe américaine Donna Haraway dont les idées intéressent de plus en plus l’éthologie principalement. Enfin, la troisième permet de rendre compte des travaux éthiques de l’un des plus importants philosophes français contemporains, Jacques Derrida, dont les idées pourraient constituer un nouveau départ pour l’éthique animale ouverte dorénavant sur la question politique.
The three ages of animal ethics
Patrick Llored
p. 50-53

Résumés

L’histoire de l’éthique animale française ne peut être décrite sans prendre en compte la révolution qu’a été la découverte de l’éthique animale anglophone, et tout particulièrement celle des philosophes Peter Singer et Tom Regan. Mais écrire cette histoire oblige à aller plus loin et à comprendre qu’il y a plusieurs conceptions de l’éthique animale qui ne peuvent être réduites au seul volet normatif dont les philosophes ci-dessus cités sont les plus importants représentants. Deux autres noms dominent ce nouveau domaine de la connaissance : la philosophe-biologiste américaine Donna Haraway et le père de la déconstruction du propre de l’homme, Jacques Derrida.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

L’éthique animale de langue anglaise : une reconnaissance française encore à venir.
L’éthique animale de Donna Haraway : une éthique animale ouverte sur la culture.
L’éthique animale de Derrida : une éthique ouverte sur la politique.

Aperçu du texte

L’histoire de l’éthique animale en France reste en grande partie à écrire non pas parce qu’il n’existerait pas de livres qui lui sont consacrés mais plutôt parce que l’avènement de cette éthique n’a pas fait, pour le moment, l’objet d’études historiques. Nous pouvons donc faire l’histoire des textes qui ont été publiés en France sur le sujet mais nous ne pouvons pas, pour le moment, expliquer historiquement comment cette éthique a été reçue par les différents milieux auxquels elle était destinée. Il existe donc des ouvrages qui font le bilan de celle-ci, mais ils en restent, la plupart du temps, à une analyse théorique du contenu de cette éthique sans pouvoir, pour le moment, préciser les raisons politiques, sociales et culturelles pour lesquelles elle a, au fond, très peu pénétré dans les différents domaines qu’elle cherchait à toucher. Nous allons décrire et analyser cette histoire de l’éthique animale en France après 1945 en défendant la thèse qu’elle a connu trois âges historiqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Llored, « Les trois âges de l’éthique animale. », Histoire de la recherche contemporaine, Tome IV-N°1 | 2015, 50-53.

Référence électronique

Patrick Llored, « Les trois âges de l’éthique animale. », Histoire de la recherche contemporaine [En ligne], Tome IV-N°1 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 26 avril 2017. URL : http://hrc.revues.org/965 ; DOI : 10.4000/hrc.965

Haut de page

Auteur

Patrick Llored

Patrick Llored est professeur de philosophie à Lyon, membre de l’Irphil (Institut de recherches philosophiques de l’université Jean Moulin Lyon III). Spécialiste de philosophie animale et tout particulièrement d’éthique, il a publié une introduction générale à l’éthique animale de Jacques Derrida, Jacques Derrida. Politique et éthique de l’animalité (2013) et publiera en 2015 le premier traité d’éthique animale en langue française : Liberté Égalité Animalité. Vers la démocratie des non-humains.

Haut de page

Droits d’auteur

© Comité pour l’histoire du CNRS

Haut de page
  • Logo CNRS
  • Logo Page B
  • Logo CNRS Editions
  • Revues.org